06 septembre 2012

5 choses étranges que l'on fait sur Facebook.

Rare sont celles et ceux qui ne possèdent pas un compte sur Facebook. Ne pas en avoir reviens à être un has-been. Quand une personne annonce qu'elle ne possède pas sa page sur le plus célèbre réseau social elle subit immédiatement des réactions telles que"Quoi, t'as pas de compte Facebook!!!!!" ou encore "Mais comment c'est possible?" ( et tout cela est dit avec des grands yeux et un air choqué ).

ordi 1

Au fil des années et de l'avancée technologique, grâce à la naissance des I-Phone, Blackberry et autres gadgets du genre, il est facile de se connecter n'importe où et n'importe quand pour mettre sa page à jour. Du coup, petit à petit, nous nous sommes mis à poster des choses étranges sur notre mur. Des informations, qui à la base, ne sont pas forcément utile. Mais comme tout le monde le fait, on finit par suivre le mouvement parce qu'après tout, il n'y a pas de raisons de ne pas faire pareil que les autres et parce qu'on trouve ça trop cool même si au fond, ça sert à rien.

1. Prendre des photos de ce que l'on mange

Je me demande pourquoi nous avons ce besoin de dégainer notre telephone pour prendre en photos les plats qu'on nous sert au restaurant. En soi, c'est pas super glamour de poster des photos de nourriture sur sa page. Bon, si tu manges dans un 4 étoiles, que le plat porte un nom sympa et qu'il est bien présenté, on peut évzntuellement attester que la photo est un minimun glamour.

Mais soyons honnête, on aime poster une photo de son magret de canard bien tendre accompagné de sa poelée de pommes de terres et sauce aux morilles dans le but de bien faire enrager ceux qui sont chez eux devant leur télé à manger un steak hâché/pâtes.

Intêret: juste ressentir un petit plaisir sadique en faisant palir d'envie son réseau social. Et aussi parce qu'en ces temps de crise, allez au restaurant devient un évènement. Et comme il devient rare, ça se fête et ça s'immortalise sur Facebook.

2. Les niaiseries

Parfois, je n'ai plus l'impression d'être sur Facebook mais sur Bisournousland. Une niaiserie occasionnelle, ça passe. C'est même plutôt mignon et touchant. Mais quand c'est au quotidien ça devient lourd.

Vous avez les niaiseries des couples ( enfin surtout celles des femmes qui sont en couples ). Entre les " Mon chéri est le soleil de ma vie, l'arc-en-ciel de mon existence" mais aussi " Cela fait une heure que mon sucre d'orge est parti au sport et il me manque déjà". et je vous passe les "je t'aime mon lapinou chouchou d'amour" ( perso, si on me poste ce genre de choses sur mon mur, je pète un cable ). Bon, là j'invente. Mais c'est proche de ce que je peux lire.

Vous avez aussi les niaiseries des gens qui prônent la paix dans le monde et entre les individus. Des discours typique de ceux de Miss Univers. "Je rêve d'un monde où les gens se tiendraient tous par la main pour se donner toute la force et l'amour nécessaire pour faire taire les bombes et les coups de feu qui détruisent l'humanité." Les gens posent aussi des questions profondes du style " Mais pourquoi les êtres humains sont si méchants et intolérants alors que le monde va si mal? Pourquoi les gens n'arrivent pas à s'aimer entre eux et à illuminer la vie des autres par des actes de bontés qui ferait grandir l'amour entre les peuples?"

Ces différentes niaiseries finissent à la longue par devenir un peu pathétique et indigeste à mon sens. Alors oui, nous avons tous notre petit quart d'heure mielleux, je l'ai aussi. Mais c'est parfait quand il n'excède pas 15 min et qu'il n'est pas exprimer au quotidien. Ou alors l'exprimer sous une forme un peu moins enfantine et plus adulte.

Intêret: Rendre tes amies célibataires jalouses en leur montrant qu'avec ton mec c'est le paradis sur terre et qu'elles galèrent à trouver un homme alors que toi tu planifies déjà ton mariage dans ta tête ( alors que ça fait seulement 2 semaines que tu es avec lui )

ordi 3

3. Raconter la vie de ton enfant.

Les mères se sentent dans l'obligation d'informer le monde entier de l'evolution de la vie de leur enfant en détails. C'est à dire que dès que choupi d'amour à une dent qui commence à pointer le bout de son nez, tu l'écris tout de suite en statut facebook. En général, tu reçois des messages de félicitations des autres mères de ton réseau social. Elles racontent toute la vie de leurs bambins. Choupi d'amour vient de faire sa première nuit, ne rentre plus dans du dans trois mois donc on passe au 6 mois, le premier jour à la crèche, la première chute, le premier vaccin, la première fois qu'il va sur les toilettes des adultes, les premiers pas,.... (jusqu'à ce que l'enfant, devenu ado, prenne le relais en créant sa propre page pour raconter sa vie.) Bref tout ça nous passionne pas parce que ça n'a rien de surprenant.

Mais ces mamans ont elles obtenues l'accord de leurs enfants chéris pour étaler leurs vies sur Facebook? Ils ont peut etre envie d'avoir une vie privée qui ne soit pas raconté sur le net.

Intérêt: Faire le concours, avec toutes les autres mères, de l'enfant qui fera le premier sa nuit complète ou encore la première fois sur le pot. Bref, montrer que ton enfant c'est le plus génial, le plus beau, le plus avancé, le plus intelligent ( mais ton discours changera peut être quand choupinou sera ado ).

4. Les réglements de compte

J'estime que Facebook n'est pas le lieu pour ça. Si tu as un problème personnel avec une personne, tu le règle avec la personne concernée en face à face et en réel. Tout ton réseau social n'a pas besoin d'assister virtuellement à un règlement de compte qui ne le concerne pas.

Intêret: Aucun si ce n'est saouler tes contacts qui n'ont rien demandé

5.Espionner les gens ( enfin surtout les ex )

Qui n'a jamais passé ses journées à surveiller la page d'un(e) ex pour savoir si il/elle s'est remis en couple? Et surtout pour connaître l'identité de celle ou celui qui t'a remplacé pour également espionner son compte?

On a tous, au moins une fois, passé notre temps rivé sur la page d'un ex et à péter une durite dès qu'on voit en photo notre ancien mec au bras d'une fille inconnue à notre bataillon pour ensuite faire une enquête, digne de la CIA, sur elle.

Interet: aucun si ce n'est se faire plus de mal que de bien.

ordi 2

Voilà ce que j'ai pu observer de mon exploration "facebookienne". Je constate que ce réseau social a révolutionné nos vies et que finalement, a tenir les gens informés de nos moindres faits et gestes ( certains peu, d'autres énormément ) on arrive à faire de notre existence, une sorte de téléréalité virtuelle.

Personnellement, les contacts qui composent mon réseau sont des gens que je connais ( à 2 ou 3 exceptions prêt ). Mais je n'arrive pas à comprendre ceux qui étalent leur vie dans les moindres détails à des gens qu'ils ne connaissent pas. Parce que vous me ferez pas croire que ces personnes là connaissent bien les 954 contacts qui ont acces à leurs pages.

Il est interessant de se demander pourquoi nous avons autant besoin de raconter notre vie sur Facebook et de la faire partager à des inconnus.

 

 

 

Posté par Eden75 à 23:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur 5 choses étranges que l'on fait sur Facebook.

Poster un commentaire